Brevet de pilote prive

BREVET DE PILOTE PRIVE : PPL – LAPL

Le PPL est une licence OACI (reconnue mondialement) qui autorise son titulaire à voler de jour seul à bord d’un avion monomoteur, sans rémunération et avec passagers.

Contrairement au LAPL, il est possible d’apposer sur le PPL des habilitations et/ou qualifications tel que le VFR de nuit, la qualification multimoteur ou l’IR privé (vol aux instruments).

Conditions d’obtention

Il n’y a pas d’âge pour commencer une formation, cependant le 1er vol solo à bord ne peut intervenir avant 16 ans révolus et l’obtention du brevet avant 17 ans révolus.

Pour obtenir le PPL, il est nécessaire de réussir un examen théorique et pratique. Les pré-requis sont les suivantes :

  • 45 heures de vol au total
  • 25 heures de vol en double commande (avec instructeur)
  • 10 heures de vol en solo incluant 5 heures de vol en campagne et au moins un vol de 150 nm (280 km) avec un arrêt complet sur deux aérodromes différents de celui de départ

Privilèges

Exercer les fonctions de commandant de bord sur un avion monomoteur sans rémunération sur le territoire français (et plus si obtention de la compétence linguistique anglaise), avec passagers.

Formation théorique

L’examen théorique du PPL est composé de 2 modules avec des questions de type QCM à choix unique, pour réussir l’épreuve il faut obtenir un minimum de 75% de bonnes réponses à chaque module dans un délai de 18 mois à compter de la réussite du 1er module. A l’issue, le théorique a une validité de 24 mois à compter de la réussite du dernier module.

Les modules sont les suivants :

  • Epreuve commune (48 questions): Réglementation, Performance humaine, Communication, Météorologie.
  • Epreuve spécifique (72 questions): Connaissances aéronef, Principes du vol, Performances, Navigation.

Formation pratique

Afin de se présenter à l’examen pratique du PPL, vous devez avoir effectué au minimum 45 heures de vol, comprenant au moins 25 heures en double commande (avec un instructeur) et 10 heures de solo supervisé (incluant un vol de plus de 150 nm avec un atterrissage complet sur deux aérodromes différents de celui de départ).

Ce minimum réglementaire est très faible et prend en compte une éventuelle expérience aéronautique (planeur, ULM, hélicoptère, …). Pour un débutant complet, il faut environ 60 heures de formation. Cela dépend bien sûr de la disponibilité, de l’implication et du travail personnel de l’élève-pilote.

Validité

Dans les faits, le PPL est valable à vie, cependant la qualification SEP (« Single Engine Piston », monomoteur à pistons) a une validité de 24 mois et doit être associée à une visite médicale de classe 2 effectuée chez un médecin agréé aéronautique.

Pour revalider la qualification SEP, il existe 2 moyens en fonction de l’expérience récente.

Si vous avez effectué dans les 12 mois précédent l’expiration au moins 12 heures de vol, dont au moins 6 heures de vol en solo et 12 décollages et atterrissages, il s’agit d’une prorogation ; dans le cas contraire, il s’agit d’un renouvellement.

Prorogation : il suffit de faire au moins 1 heure de vol avec un instructeur habilité dans les 12 derniers mois
Renouvellement : il faut faire quelques heures d’entrainement suivi d’un test avec un examinateur

Les commentaires sont clos.